Menu

Député des Français de l'étranger

Asie, Océanie, Europe de l’Est

Biographie

22 août 2012

Thierry Mariani, né le 08 août 1958 à Orange. Petit-fils de viticulteur, fils d’artisans italiens du bâtiment, il est un enfant de la Vème République. Il a grandi dans le Vaucluse, a effectué ses études au petit séminaire d’Avignon, au collège et lycée militaire d’Aix en Provence et a achevé son parcours universitaire à l’Institut d’Etudes des Relations Internationales de Paris d’où il sort diplômé de droit international.

Thierry Mariani s’engage en politique au sein du RPR dès 1976 derrière Jacques Chirac, année de fondation du mouvement Gaulliste. Il a été Député du Haut-Vaucluse de 1993 jusqu’à son entrée au Gouvernement en 2010, d’abord en qualité de Secrétaire d’Etat puis de Ministre chargé des transport.

Travail Parlementaire :

En mai 2001, il fait passer un amendement dans le projet de loi sur la sécurité quotidienne (LSQ), autorisant la police à saisir le matériel dans les « free partys ». En janvier 2002, il propose aux côtés de Michel Voisin, Lionnel Luca, Claude Goasguen et Élie Aboud, le vote d’une loi visant à établir la reconnaissance par la France des souffrances subies par les citoyens français d’Algérie,victimes de crimes contre l’humanité du fait de leur appartenance ethnique, religieuse ou politique.

Il s’est également fait remarquer en participant, en septembre 2002, à un voyage à Bagdad à l’époque très médiatisé, avec les députés UMP Éric Diard et Didier Julia.

En septembre 2007, il présente aussi plusieurs amendements au projet de loi sur l’immigration, qui connaitront des fortunes diverses :

– Autorisation de recours aux tests ADN lors de la délivrance des visas de plus de trois mois au titre du regroupement familial, en cas de doute sérieux sur l’authenticité de l’acte d’état civil (amendement supprimé en commission au Sénat) ;

– Autorisation de statistiques raciales et ethniques. Rejeté car inconstitutionnel ;

– Division par deux du délai de recours pour les demandes d’asile (amendement n° 69, article 9, du 17 septembre 2007) ; amendement adopté ;

– Interdiction d’hébergement d’urgence aux personnes en situation irrégulière (repris par les médias par SDF sans-papiers). (amendement n° 209, article 18, du 17 septembre 2007) ; amendement adopté dans un premier temps par l’Assemblée nationale, puis supprimé par le Sénat.

 Le 17 juillet 2009, il est nommé par Nicolas Sarkozy représentant spécial de la France pour l’Afghanistan et le Pakistan.

À partir de juillet 2010, il conduit le collectif parlementaire de la Droite populaire, qui réunit une quarantaine de députés UMP et qui prône une plus grande fermeté sur les questions de sécurité et d’immigration. Le 3 août suivant, en tant que rapporteur du projet de loi sur l’immigration, il annonce qu’il déposera des amendements visant à déchoir de la nationalité française les auteurs de certains crimes. Il précise que cette mesure permettrait de revenir à une disposition qui existait jusqu’en 1998, et qui prévoyait la déchéance de la nationalité française pour les auteurs de crimes, français depuis moins de 10 ans, et dont la condamnation est égale ou supérieure à cinq ans de prison ferme.

Les Français établis hors de France :

Aujourd’hui Thierry Mariani est le Député des Français établis dans la 11ème circonscription de l’étranger (Asie, Russie, Océanie).

Durant ses différents mandats à l’Assemblée nationale, il s’est beaucoup impliqué en faveur des Français établis hors de France et devient même président du groupe d’études sur les Français de l’étranger.

Depuis 2000, il a la responsabilité de la Fédération des Français de l’étranger du RPR puis de l’UMP.

Mandataire de la campagne du candidat Nicolas Sarkozy pour les Français de l’étranger, il a su convaincre le nouveau Président de la République de la nécessité de créer des députés pour représenter les Français établis hors de France.

Ses autres responsabilités passées (représentant spécial de la France pour l’Afghanistan et le Pakistan, vice-président de la commission chargé des affaires européennes, observateur à l’OSCE, vice-président du groupe d’amitié France-Russie…) confirme son intérêt pour les questions internationales.

Au cours de ses fonctions de Secrétaire d’Etat et de Ministre Thierry Mariani s’est attaché aussi à promouvoir l’activité des entreprises françaises à l’étranger dans le domaine des transports urbains, ferroviaires, maritimes, aériens et routiers. Ses déplacements à l’étranger lui ont permis de valoriser auprès des gouvernements étrangers l’expertise et le savoir faire français.

Fonctions :

Membre de la Commission des Affaires Etrangères

Membre de la Délégation aux outre-mer

Membre de la délégation française à l’Assemblée parlementaire de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe

Membre titulaire de la délégation française à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe

Membre titulaire du conseil d’administration de Campus France

Membre du Dialogue Franco-russe

Membre du conseil régional (Provence-Alpes-Côte-d’Azur)