Menu

Député des Français de l'étranger

Asie, Océanie, Europe de l’Est

Rapport GALLOIS : la confirmation de la fausse route du Gouvernement

6 novembre 2012

A la veille des six mois d’une présidence pour le moins chaotique, le rapport de Louis GALLOIS devrait sonner comme une opportunité pour la majorité de redresser la barre.

Cependant, après des premières mesures économiques qui n’ont fait qu’affoler les chefs d’entreprises, François HOLLANDE persévère et prévient, « ce rapport n’engage que son auteur »… Mais alors pourquoi ? Pourquoi le chef de l’Etat a-t-il commandé un rapport à l’ancien patron d’EADS, s’il ne compte pas nécessairement prendre en compte ses préconisations ? Sûrement est-ce parce que le chef de l’Etat savait que les conclusions de Louis GALLOIS iraient dans le sens d’un « choc de compétitivité », en somme, dans le sens de la majorité des mesures défendues par l’opposition.

Le rapport GALLOIS sonne la fin de la récréation pour la Gauche.

Il faut enfin que François HOLLANDE prenne la mesure du retard économique que prend la France sur la scène internationale, et qu’il admette que, oui, il faut baisser le coût du travail, oui, il faut drastiquement diminuer les dépenses publiques, afin de renforcer notre compétitivité, seul moteur de notre croissance et de nos emplois.